Les types de thé

 

     Le thé noir

C’est le thé le plus répandu en occident. Les feuilles de thés sont déposées sur des claies ou durant 20 heures environ les feuilles flétrissent pour perdre la moitié de leur eau. Les feuilles sont ensuite roulées (en machine ou à la main selon la qualité de fabrication), procédé qui brise les cellules de la feuille et déclenche la fermentation enzymique. Le temps de cette fermentation est très variable, fonction de la région de la qualité des feuilles de thés et du produit recherché. Le thé est ensuite porté à haute température pour stopper la fermentation. 
Le thé peut être ensuite haché. On obtiendra un thé fort, que l’on retrouvera généralement dans les sachets individuels. Les meilleurs thés seront conservés en feuilles, parfois triées ou assemblées en mélange, comme on compose un vin. Les thés noirs les plus réputés sont certainement les Darjeeling. Les plus connus sont les Ceylan, Keemoun, Assam…
Les thés noirs sont d’une richesse et d’une variété exceptionnelle. Ils sont notamment très fréquemment utilisés dans la composition des thés parfumés. 

    Le thé vert

Très désaltérant, le thé vert se consomme toute la journée. C’est le thé le plus consommé en Asie, les japonais le consomment d’ailleurs de manière presque exclusive. Le thé vert est un thé non fermenté. Dès le départ, on porte les feuilles de thé à haute température pour tuer les enzymes responsables de la fermentation. Les feuilles de thé sont ensuite roulées en fines tiges, en boules ou en torsades, selon la région et le type de thé vert recherché. Certains thés verts sont parfumés (thé au jasmin, le plus connu). C’est un thé frais, vif, pauvre en théine et riche en vitamine. Il possède des vertus drainantes reconnues, idéales pour accompagner un régime. Les grands thés verts sont parmi les plus chers du monde. 

    Le thé Oolong

Spécialité de Chine et de Formose, les Oolong sont des thés semi-fermentés. On bloque la fermentation à un moment précis en portant les feuilles à haute température, tuant les enzymes responsables de la fermentation. Selon les régions, cette opération sera effectuée plus ou moins tardivement. On aura ainsi des Oolong très peu fermentés (30%) aux saveurs très végétales, ou plus fermentés (60%) qui feront ressortir des arômes plus fruités. Les Oolongs se caractérisent par un parfum de châtaigne grillée plus ou moins prononcé. Ce sont des thés très ronds en bouche et parfaitement associés à un idéal de bien-être. Pauvres en théine, on peut les consommer en soirée sans trouble du sommeil. 

    Le thé fumé

Le thé fumé est un thé noir constitué de feuilles âgées et puissantes. Les feuilles sont légèrement grillées puis disposées sur des claies au dessus d’un feu de bois, le plus souvent des racines de pin. Ainsi préparé, le thé prend progressivement le goût de la fumée. Plus le thé restera longtemps sur les claies, plus son parfum sera fumé. Les plus fumés sont les Tarry, des thés puissants mais subtils. 

   Le thé blanc

Il est composé de bourgeons et des premières feuilles de la jeune branche de thé. D’une fabrication délicate, la qualité du thé blanc est principalement fonction de la qualité du flétrissage. Pour éviter que les feuilles ne noircissent ou rougissent, on laisse les feuilles flétrir environ 50 heures avant de les sécher. Ce thé très rare est d’une grande finesse. 

   Le thé jaune

Les thés jaunes sont des thés très rares dont la fermentation est aussi courte que celle d'un thé vert, mais répétée plusieurs fois. Ils se présentent toujours en feuilles entières. 
Composé presque exclusivement de bourgeons, le thé jaune est d'une immense finesse végétale. 

  Les thés parfumés

Le thé au jasmin est l’ancêtre des thés parfumés. Traditionnellement, on déposait la nuit sur un lit de thé noir des fleurs de jasmin qui s’ouvrant à l’obscurité exhalaient leurs senteurs en parfumant les feuilles. Le procédé pouvait être reproduit plusieurs fois pour obtenir la saveur recherchée. Cette méthode n’est plus que rarement utilisée. On préfère aujourd’hui utiliser des essences de fleurs et de fruits pour parfumer les thés. On peut parfumer les thés à chaud pour un parfum plus violent, ou à froid pour des senteurs plus subtiles. Les thés sont parfumés à froid, car c’est avant tout la finesse des parfums que recherchent les amateurs. 
Les thés parfumés les plus connus sont les Jasmins et les Earl-Grey, parfumés à la bergamotte. 

  Rooibos dit "Le thé rouge"

Le fameux thé rouge, boisson nationale d’Afrique du Sud, ne provient pas d’un théier, mais d’une plante locale nommée Rooibos. Son infusion assez douce est très appréciée. Riche en vitamine, pauvre en théine, le Rooibos est une boisson que l’on peut apprécier toute la journée. 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.